Historique des Cramignons Liégeois

Sur les hauteurs de Cheratte……..une rue…………Hoignée

Les années d’après- guerre , le besoin d’oubli…des liens se créent entre les habitants de cette rue.

Bien vite à force d’imagination des festivités voient le jour , fin août une semaine est consacrée à ces dernières.

Et c’est comme cela qu’est né la quartier de Hoignée.

Pour clôturer cette fête naissent «  les Vî Walons d’Hognèye » .

Ceux-ci Cramignonnent en habits de soirée , Fraques et buses pour ses messieurs, robes longues pour ces dames,les enfants véritables répliques de leurs parents.

En fin de soirée, sur une scène en plein air, avec des décors somptueux crées et peints par un autodidacte du quartier « Henri Thys ». Les Vî Walons dansent le célèbre Quadrille des Lanciers, le tout couronné par un feu d’artifice.

Est venu rejoindre le groupe un couple de géants Dédé et Didine, mariés en l’église Saint Joseph de Cheratte-Hauteurs.

Début des années soixante les "Vix Walons" se voient courtisés par la troupe des Cramignons Liègeois celle -ci née , d’une chorale au départ de la paroisse

de la  Licour à Herstal. Ce groupe semi- professionnel s’est crée en 1937 et a parcouru l’Europe, avec leurs chants , danses et sketches wallons, dirigée par la célèbre Madame Rose Thys de Rouette, ses créations de danses et de musiques  sont très recherchées par les folkloristes. La fusion a donc lieu dans le début des années soioxante et ceci en parfaite symbiose.

En 1987 , les Cramignons sont reconnus Société Royale.(50 ans )

En 1997 les Cramignons marquent leurs 60 ans avec une journée consacrée au folklore avec les membres de la F.G.F.W. (Fédération des Groupes Folkloriques Wallons), présidé par le Maïeur de Saint-Pholien, qui est aussi notre Président d’Honneur « Jean-Denys Boussard, appuyé en cela  par le Bourgmestre de Visé Monsieur Marcel Neven  et la Députée libérale Pierrette Cahay, le tout relaté dans le quotidien liégeois « La Meuse ».

En cette année 2007 nous fêtons notre 70ème anniversaire.

Et nous sommes toujours présents avec les petits devenus grands.

Photo_048